Thyroid Cancer Canada
Inform. Support. Empower. Informer. Soutenir. Renforcer.

Foires aux questions

TCC_patient_support

SOUTIEN AUX PATIENTS - FOIRE AUX QUESTIONS

Foire aux questions

Comment avoir le contrôle de votre cancer

  • Préparez une liste de questions avant de vous rendre à votre rendez-vous.
  • Demandez à un membre de votre famille ou à un ami de prendre des notes pour vous.
  • Suivez vos symptômes et vos effets secondaires. Qu'est-ce qu'ils vous empêchent de faire? Quelles mesures vous aident? Quelles mesures vous nuisent?
  • Apportez un calendrier et notez les moments où vous prévoyez être contacté pour des références et des rendez-vous.
  • Demandez des copies des rapports de laboratoire.
  • Confirmez le moment de votre prochain rendez-vous avec votre docteur et comment vous le ou la joindre si vous avez des questions.

Questions à poser à votre médecin pour le cancer

  • De quel type de cancer de la thyroïde suis-je atteint(e)?
  • Quelle est sa progression et/ou est-il agressif?
  • À quel stade est mon cancer?
  • Ai-je besoin de chirurgie et, le cas échéant, qu'est-ce que cela représente pour moi?
  • Ai-je besoin d'un autre traitement, tel que l’iode radioactif (IRA)?
  • Quels seront mes suivis au cours des années à venir?
  • Ai-je besoin de thyréostimuline (TSH) pour rétablir mes niveaux d'hormones thyroïdiennes? Comment vérifiez-vous que mes niveaux sont adéquats?
  • À quelle fréquence dois-je venir vous voir?
  • Comment puis-je vous joindre si je ne me sens pas bien ou si j'ai des questions?

  

Comment se passe la biopsie par aspiration à l’aiguille fine?

Un spécialiste (généralement un chirurgien ou un radiologue) insère une aiguille dans un ou plusieurs nodules du cou et extrait des cellules, puis dépose ces cellules sur de petites plaquettes. Il peut effectuer plusieurs prélèvements dans le même nodule, pour s’assurer que les cellules prélevées proviennent bien des nodules suspects. Le médecin vous demandera de pencher la tête vers l’arrière pour cette procédure, et vous éprouverez une sensation de piqûre et de tiraillement. La plupart des gens trouvent que ce procédé est inconfortable et angoissant, mais il est habituellement très rapide. Il n’est pas rare d’avoir un peu mal au cou pendant quelques jours après cette cytoponction, comme s’il s’agissait d’une contusion. La procédure est très sûre et elle ne cause pas la propagation du cancer.

 

Que devrais-je faire avant l’intervention chirurgicale?

  • Préparez-vous. Prévoyez des aliments faciles à préparer et des plats réconfortants pour votre retour à la maison après votre opération.
  • Trouvez un chauffeur. Trouvez quelqu'un qui pourra vous raccompagner à la maison.
  • Allégez votre charge de travail. Prévoyez l'aide d'une gardienne, de quelqu'un qui sortira votre chien, etc. Sachez qu'il pourra se passer quelques semaines avant que vous ne puissiez reprendre le travail.
  • Dormez sur un oreiller spécial. Un oreiller en forme d’os de chien ou un oreiller courbe peut être utile. Certaines personnes trouvent ces oreillers confortables, car ils soutiennent bien le cou pendant la convalescence. D'autres utilisent des sacs chauds ou froids pour minimiser le gonflement.
  • Sac pour le séjour à l'hôpital. Vous aurez sans doute besoin de ce qui suit : médicaments, oreiller courbe ou standard, produits de toilette, chaussons sans lacets, robe de chambre et pyjama ou chemise de nuit s'ouvrant sur le devant.
  • Après votre congé de l’hôpital, gardez bien les notes et les ordonnances qui vous auront été données. Mangez des aliments faciles à avaler et à haute teneur en fibres. Ne vous asseyez pas la tête rentrée dans les épaules.
  • Minimisez votre cicatrice. Suivez les instructions de votre médecin concernant le pansement sur votre incision et/ou l'utilisation des pommades.
  • Repos. La récupération prend généralement plusieurs semaines.

Questions à poser lors du rendez-vous après l'opération

  • De quel type de cancer de la thyroïde suis-je atteint?
  • Combien de nodules du cancer de la thyroïde avais-je dans la glande thyroïde, et quelle était leur taille?
  • Combien de ganglions lymphatiques ont été retirés lors de l’opération, et dans quelle partie du cou? Combien d’entre eux étaient cancéreux?
  • Quels sont mes risques de récidive du cancer?
  • Quelles sont les procédures post-opératoires?
  • Chez quel médecin m'envoyez-vous pour le suivi régulier à vie ?
  • Quelle est ma dose initiale de traitement hormonal de remplacement?

Conseil : Rédigez vos questions à l'avance et faites-vous accompagner d’un ami ou d’un membre de la famille pour vous aider à absorber les informations qui vous seront communiquées. Demandez une copie du rapport de pathologie et créez un dossier contenant tous vos rapports.

Questions sur le traitement par l'iode radioactif (IRA)

  • Puis-je m’isoler dans une chambre d’hôtel? Non, cela n'est pas recommandé, car le personnel risque d'entrer en contact avec l'IRA que vous rejetez. Les femmes enceintes peuvent être concernées.
  • Comment protéger mes enfants? Si vous avez de jeunes enfants, il vaut mieux qu’ils restent chez un membre de votre famille pendant les premiers jours, ou il est préférable que vous restiez en isolement dans votre chambre d’hôpital. Parmi les autres alternatives : appartement dans un sous-sol, maison isolée, maison ou chambre vide d'un ami.
  • Quels sont les effets secondaires à prévoir? Pour la plupart des gens, les effets secondaires sont rares ou très temporaires. Presque tous les patients traités à l'iode radioactif ont un sens altéré du goût pendant quelques jours ou quelques semaines (les aliments ont le goût de « polystyrène »). Dans de rares cas, ces effets durent plus longtemps.
    • Dans certains cas, l'iode radioactif endommage les glandes salivaires et/ou les canaux lacrymaux (30 %). Pour la plupart des gens, ces effets sont temporaires. Ceux pour qui les effets durent plus longtemps peuvent éprouver des douleurs légères dans les joues, une sécheresse de la bouche et/ou une obstruction des canaux lacrymaux. Certains patients doivent recevoir un traitement spécialisé dans le domaine de la médecine concerné.
    • Parfois, plusieurs mois après le traitement, les patients ressentent quelques effets secondaires du traitement à l'iode radioactif, comme des douleurs ou un gonflement des glandes (visage ou cou). Ces effets durent généralement moins de deux semaines.
  • Quand puis-je reprendre ma vie normale (revoir des gens et retourner au travail)? Si vous recevez une dose de traitement à l'iode radioactif (IRA), celle-ci est suivie d'une scintigraphie corps entier cinq ou sept jours plus tard. C'est généralement à ce moment que l'on vous autorise à reprendre le cours normal de votre vie. Les patients doivent savoir qu'une très petite radioactivité subsiste dans leur corps des mois après le traitement, et il est possible qu'ils déclenchent les alarmes au passage des frontières ou aux aéroports. Bien que les systèmes de passage des frontières soient suffisamment sophistiqués pour reconnaître que vous avez avalé un radioisotope médical non dangereux (I-131), il est conseillé aux patients devant voyager dans les deux mois suivant le traitement de se munir d'une lettre de l'hôpital expliquant qu'ils ont reçu un traitement à l'iode radioactif.