Thyroid Cancer Canada
Inform. Support. Empower. Informer. Soutenir. Renforcer.

Témoignages de persévérance

Voici des témoignages individuels de survivants du cancer de la thyroïde. Chacun est unique et saura vous inspirer. Partagez votre témoignage de survivants du cancer de la thyroïde – cliquez ici pour soumettre.

Elaine Savard

En janvier 1997, à l’âge de 45 ans, Elaine a reçu un diagnostic de cancer de la thyroïde papillaire. « Ce fut un choc total, dit-elle. Mon médecin de famille m’avait dit que j’étais en parfaite santé. »  Lors de son examen annuel, un interne remarqua une petite bosse sur sa thyroïde. Son médecin de famille la draina et le résultat de l’analyse de ces liquides ne révéla rien d’anormal. Cependant, le kyste réapparut et continua de grossir. Chaque fois qu’une biopsie était effectuée, les résultats pathologiques étaient normaux. Finalement, Elaine fut informée qu’elle devrait consulter un endocrinologue si le kyste réapparaissait. Inutile de dire que ce fut le cas et qu’Elaine dut subir une chirurgie. L’opération pour enlever le kyste fut un succès, mais lorsqu’elle retourna voir son chirurgien pour enlever les points de suture, Elaine fut informée qu’elle avait en fait un cancer de la thyroïde papillaire.

Le traitement de la maladie d’Elaine s’avéra un processus long et complexe. Après avoir été informée qu’il s’agissait en fait d’un cancer, elle subit une thyroïdectomie totale. Le cancer s’était métastasé (propagé) dans plusieurs ganglions, qui furent aussi enlevés lors de la chirurgie. Six semaines après la deuxième chirurgie, Elaine reçut son premier traitement d’iode radioactif (IRA); six mois plus tard, ce fut une scintigraphie du corps entier, afin de détecter toute cellule cancéreuse de la thyroïde. Les résultats de cette scintigraphie ont suggéré un autre traitement d’IRA pour Elaine.  Même après un deuxième IRA, la scintigraphie du corps entier a de nouveau montré des ganglions suspects. Par conséquent, Elaine a subi une dissection radicale du côté droit du cou, afin d’éliminer les ganglions cancéreux. Puisque le taux de thyroglobuline (le marqueur sanguin pour le cancer de la thyroïde) restait très élevé, Elaine a subi un autre IRA. Ces traitements ont eu lieu en isolement au Cross Cancer Institute d’Edmonton, sauf pour le dernier effectué en octobre 2000 et pour lequel Elaine a passé sa convalescence à la maison (en quarantaine). À la fin de tout ce traitement, la scintigraphie et les niveaux sanguins d’Elaine ont indiqué qu’elle resterait sous observation. Tous les six mois, elle doit subir des examens et des analyses sanguines.

Il y a à peine quatre ans, Elaine a appris d’autres nouvelles décourageantes. Après avoir changé d’oncologue en raison d’un déménagement, des examens à l’aide d’ultrasons et d’une cytoponction à l’aiguille fine ont permis de déterminer la présence de quelques ganglions persistants avec des cellules tissulaires de cancer de la thyroïde. Cette situation a exigé d’envisager la possibilité d’une autre chirurgie. Elaine a cependant décidé de ne pas subir de chirurgie, en raison de l’emplacement de ces ganglions. Elle a plutôt choisi de les surveiller étroitement par des échographies annuelles et des analyses sanguines régulières. Heureusement, son histoire se termine très bien. Les niveaux de thyroglobuline d’Elaine sont restés considérablement plus bas que lors des résultats précédents, ce qui indique que le cancer ne progresse pas. Cette bonne nouvelle a apporté à Elaine une certaine quiétude.

Son témoignage est un message d’espoir qui saura inspirer la plupart d’entre nous. Son parcours fut difficile mais sa persévérance est remarquable. Ce sont peut-être ces moments difficiles qui aident une personne à se relever et à continuer. Elaine s’est inscrit à un cours de développement personnel intitulé « Les orientations de la vie ». Elle s’est fait aussi un devoir d’aider les patients atteints de cancer de la thyroïde et traversant des expériences semblables. Elaine a découvert le site de CTC en cherchant des occasions d’aider les autres. Lorsqu’on lui demande ce qu’elle a apprécié le plus de son travail de bénévole, elle répond que c'est « rassurer les nouveaux venus à CTC à l’effet qu’ils ne sont pas seuls dans leur combat. Ils ne sont pas seuls à vivre les défis qui accompagnent le cancer de la thyroïde. J’espère avoir l’occasion de leur transmettre de l’optimisme. »

À titre de modératrice du forum en ligne CTC, Elaine à l’occasion de transmettre son énergie positive et de soutenir les nouveaux membres. Elle fait valoir que son expérience du cancer lui a enseigné plusieurs leçons. L’une d’entre elles - et la plus importante - est de s’occuper de soi. Elaine encourage tous les nouveaux venus à prendre en charge leur corps et leur santé. Elle répète qu’il est préférable de s’informer des traitements suggérés plutôt que de réagir passivement à l’opinion des médecins.  « Si vous n’êtes pas convaincu d’un programme de traitement, obtenez une deuxième opinion! » dit Elaine.

Elle veut que les médecins écoutent attentivement les préoccupations des patients. « Chaque personne est différente, de sorte que les besoins peuvent parfois différer de la norme. Nous démontrons des symptômes et vivons des expériences différentes. Dans les groupes de cancers de la thyroïde, j’ai vu plusieurs messages indiquant que des médecins veulent traiter les patients pour une dépression. Il me semble que ceux-ci négligent de reconnaître ce que les patients leur disent, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas déprimés, mais plutôt que quelque chose « ne tourne vraiment pas rond » dit Elaine. Elle souhaite que les médecins cessent de dire que le cancer de la thyroïde est un « bon cancer ». Ce n’est pas le cas, puisque même si la glande thyroïde est enlevée et qu’il ne reste qu’une cicatrice pour le prouver, c’est le système hormonal et le fonctionnement de l’organisme qui sont modifiés à jamais. » Cette tendance à minimiser la maladie s’est avérée un thème commun et une source de préoccupation pour les patients ayant reçu un diagnostic de cancer de la thyroïde. Toute personne intéressée à faire part de son expérience ou à obtenir un soutien additionnel peut consulter le blogue d’Elaine sur le cancer de la thyroïde à www.papillarythyroidcancerguide.com