Thyroid Cancer Canada
Inform. Support. Empower. Informer. Soutenir. Renforcer.

Traitement par l'iode radioactif

tcc_treatments.jpg

TRAITEMENTS – TRAITEMENT À L'IODE RADIOACTIF

Traitement par l'iode radioactif (IRA)

 

Le thérapie par l'iode radioactif (IRA) est une approche de traitement courante pour les cancers de la thyroïde de type différenciés (papillaire et folliculaire). Il ne s’agit pas du type de radiation auquel vous vous attendez lorsque vous pensez à un traitement contre le cancer. L’IRA se prend sous forme de capsule – une fois avalé, l’iode radioactif s’attaque aux cellules cancéreuses.

L’IRA est généralement uniquement prise en considération pour les patients souffrant de cancers de la thyroïde de stades 2 à 4, qui représentent un risque plus élevé. Les patients présentant un faible risque de récidive n’ont habituellement pas besoin d’IRA. Ceci inclut les patients :

  • Qui présentent un seul nodule cancéreux sans « caractéristiques agressives »
  • Âgés de moins de 45 ans
  • Sans antécédents de cancer de la thyroïde au sein de la famille
  • Atteints d’un cancer de la thyroïde de stade 1

Voyez comment fonctionne l'IRA et découvrez les histoires de deux patients

Comment l'IRA fonctionne - Une vidéo pour les patients et les familles. Gracieuseté : Jubilant DraxImage

Que fait l’IRA?

Le traitement à l’IRA détruit toutes cellules thyroïdiennes restantes (normales ou cancéreuses) après la chirurgie, ce qui minimise le risque de récidive du cancer. On la désigne aussi thérapie de l’ablation.

Le traitement à l’IRA peut être administré à tout moment, mais généralement entre six semaines et six mois après la chirurgie. Le médecin peut décider de retarder le processus pour voir comment vous vous portez après la chirurgie avant de décider le traitement à l’IRA est nécessaire.

Comment puis-je me préparer pour le traitement à l’IRA?

Une façon de minimiser les effets de l’IRA est d’augmenter votre niveau de TSH.  Il existe deux façons pour y parvenir :

  1. Cesser l’hormonothérapie substitutive (« Aller en phase d’hypothyroïdie »)
  2. Prendre le Thyrogen®

Dans l’un ou l’autre des cas, il est également recommandé d’adopter une diète à faible teneur en iode.

Puisque vous recevez une substance radioactive, vous devez prendre certaines précautions. Les ressources plus bas peuvent vous aider à vous préparer :

Foire aux questions sur l'IRA

 

  • Puis-je m'isoler dans une chambre d'hôtel? Non, cela n'est pas recommandé, car le personnel risque d'entrer en contact avec l'IRA que vous rejetez. Les femmes enceintes peuvent être concernées.
  • Comment protéger mes enfants? Si vous avez de jeunes enfants, il vaut mieux qu'ils restent chez un membre de votre famille pendant les premiers jours, ou il est préférable que vous restiez en isolement dans votre chambre d'hôpital. Parmi les autres alternatives : appartement dans une cave, maison isolée, maison ou chambre vide d'un ami.
  • Quels sont les effets secondaires? Pour la plupart des gens, les effets secondaires sont rares ou très temporaires. Presque tous les patients traités à l'iode radioactif ont un sens altéré du goût pendant quelques jours ou quelques semaines (les aliments ont le goût de « polystyrène »). Dans de rares cas, ces effets durent plus longtemps.
  • Dans certains cas, l'iode radioactif endommage les glandes salivaires et/ou les canaux lacrymaux (30 %). Pour la plupart des gens, ces effets sont temporaires. Ceux pour qui les effets durent plus longtemps peuvent éprouver des douleurs légères dans les joues, une sécheresse de la bouche et/ou une obstruction des canaux lacrymaux. Certains patients doivent recevoir un traitement spécialisé dans le domaine de la médecine concerné.
  • Parfois, plusieurs mois après le traitement, les patients ressentent quelques effets secondaires du traitement à l'iode radioactif, comme des douleurs ou un gonflement des glandes (visage ou cou). Ces effets durent généralement moins de deux semaines.
TCC_treatment_rai_pill
  • Quand puis-je reprendre ma vie normale (revoir des gens et retourner au travail)? Si vous recevez une dose de traitement à l'iode radioactif, celle-ci est suivie d'une scintigraphie corps entier cinq ou sept jours plus tard. C'est généralement à ce moment que l'on vous autorise à reprendre le cours normal de votre vie.  Les patients doivent savoir qu'une très petite radioactivité subsiste dans leur corps des mois après le traitement, et il est possible qu'ils déclenchent les alarmes au passage des frontières ou aux aéroports. Bien que les systèmes de passage des frontières soient suffisamment sophistiqués pour reconnaître que vous avez avalé un radioisotope médical non dangereux (I-131), il est conseillé aux patients devant voyager dans les deux mois suivant le traitement de se munir d'une lettre de l'hôpital expliquant qu'ils ont reçu un traitement à l'iode radioactif.

Que signifie « aller en phase d’hypothyroïdie »?

Nos corps ont besoin de l’hormone thyroïdienne (T4) pour fonctionner normalement. Voilà pourquoi les gens doivent prendre une forme synthétique (fait par l’humain) de l’hormone, en capsules, une fois que leur glande thyroïde a été enlevée. Synthroid® et Eltroxin® sont des marques de capsules pour la thyroïde (T4) au Canada.

Sans les hormones thyroïdiennes, le corps produit une quantité de plus en plus grande de thyréostimuline (TSH). Un niveau élevé de TSH est requis pour que le traitement à l’IRA soit efficace. Voilà pourquoi votre médecin pourrait vous demander d’arrêter de prendre vos capsules pour la thyroïde de quatre à six semaines avant de commencer le traitement à l’IRA.  Le fait d’arrêter temporairement de prendre vos capsules pour la thyroïde pourrait vous causer des symptômes liés à l’hypothyroïdisme (faibles niveaux de sécrétion thyroïdienne). Les symptômes tendent à être plus présents au cours des deux semaines précédant votre traitement à l’IRA.

Il inclut :

  • De la fatigue
  • Des troubles du sommeil
  • Des bouffissures au visage, des gonflements
  • Un manque de concentration
  • Augmentation de poids

Votre médecin pourrait vous prescrire un médicament appelé Cytomel® pour vous aider à apaiser ces symptômes liés à l’hypothyroïdisme.

Thyrogen®

Plutôt que d’opter pour « la phase d’hypothyroïdie », les patients peuvent recevoir un médicament appelé Thyrogen® avant le traitement à l’IRA. Le Thyrogen® augmente les niveaux de TSH, de sorte que les patients peuvent continuer à prendre leurs capsules quotidiennes pour la thyroïde. Donc, il n’y a aucun risque d’éprouver les symptômes liés à l’hypothyroïdisme.

Vous devez visiter votre professionnel de la santé deux fois pour recevoir des injections de Thyrogen® au cours des deux jours précédant le début du traitement à l’IRA. Le Thyrogen® est associé à de légers effets secondaires, lorsqu’il y en a.

Le Thyrogen® n'est pas couvert dans toutes les provinces, ce qui veut dire qu'il faut le payer de votre poche ou de soumettre une demande auprès de votre assurance-médicaments privée, le cas échéant. Pour en apprendre plus, consultez les ressources plus bas :

TCC_thyrogen
  • Pour de plus amples renseignements, communiquez avec Genzyme (qui fabrique le Thyrogen®) par téléphone au 1 800 745-4447 ou par courriel au medinfo@genzyme.com.

Diète à faible teneur en iode

Une autre partie importante de votre traitement à l’IRA est de réduire votre consommation d’iode en adoptant une diète à faible teneur en iode. Celle-ci permet de maximiser l’absorption de l’iode radioactif dans votre corps. Il est habituellement recommandé de commencer une diète à faible teneur en iode deux semaines avant le traitement à l’IRA.

Faits saillants sur la diète à basse teneur en iode :

  • Cette diète est conçue pour que vous consommiez moins de 50 µg d’iode par jour.
  • Aliments à haute teneur en iode qui devraient être évités : sel de table, produits laitiers, jaunes d’œufs, et tous les types de fruits de mer. Le soya est également à éviter, car il interfère avec l’IRA.
  • On avise la plupart des patients de continuer la diète à faible teneur en iode 48 heures après le traitement à l’IRA. Puisque les hôpitaux ne servent généralement pas de repas à faible teneur en iode, vous devriez apporter vos propres aliments (ou demander à un membre de votre famille ou à un ami de le faire).
TCC_low_iodine_diet_booklet_F

Télécharger le livret Diète à basse teneur en iode de Cancer de la thyroïde Canada, qui contient des renseignements utiles sur la diète, incluant une liste d’épicerie et des exemples de menus.

 

TCC_canadian_association_of_nuclear_medicine

Notre diète a été officiellement endossée par l’Association canadienne de médecine nucléaire et est approuvée par le projet « Pratique en nutrition reposant sur des données probantes » de l’association Les diététistes du Canada.

Recettes pour une diète à faible teneur en iode

CTC offre également une compilation de recettes faciles et nutritives de diète à faible teneur en iode pour ceux qui sont traités à l'iode radioactif. Téléchargez la version PDF ou demandez-nous de vous envoyer une copie papier.

RECETTES DE DIÈTE À FAIBLE TENEUR EN IODE DE CTC >